Kiosque à musique à Cheltenham (Angleterre)

A Cheltenham (Gloucestershire), l’Etablissement des Bains, appelé The Pump Room, a été construit par l’architecte John Forbes entre 1825 et 1830.

Le parc de Pittville fut ouvert au public en 1891.

Cheltenham kiosque 09

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Un kiosque à musique circulaire avait été construit directement devant la Pump Room en décembre 1900, mais il a été déplacé à son emplacement actuel l’année suivante, pour dégager la vue sur l’Etablissement des Bains.

Cheltenham kiosque 06

Cliquer sur l’image pour voir les détails

La restauration du kiosque à musique en 1994-95 a été financée par The Cheltenham Branch of the Royal Air Force Association pour un prix de 6 000 £.
L’Association a aussi contribué à d’autres travaux de restauration en 2010 à la suite de dommages causés par un incendie.

Cheltenham kiosque 07

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Cheltenham kiosque 08

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Thouars (France)

Créé en 1899 par le maire Victor Leclerc, le jardin public de Thouars (Deux-Sèvres) a été doté d’un kiosque en 1901 comme la plupart des parcs publics de cette époque.
On y venait écouter des chorales et les concerts de la Philarmonique thouarsaise le soir à la belle saison.

Thouars kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Délaissé après la guerre, le kiosque a été démonté à la fin des années 1950 et le square Franklin-Roosevelt a servi ensuite à accueillir des manifestations publiques comme la foire des antiquaires.

Merci à Françoise pour le partage de sa collection.

Kiosque disparu entre les places Lavault et Flandres-Dunkerque, et le parc Imbert

Kiosque à musique à Rosario de Santa Fe (Argentine)

Kiosque à musique octogonal construit au sommet de “La Montañita” à
Rosario de Santa Fe. (Argentine)

Rosario de Santa Fe kiosque

Cliquer sur l’image pour voir les détails

La construction du lac dans le Parc de l’Indépendance fut réalisé par des prisonniers.
Avec les terres extraites, on éleva une colline couronnée d’un kiosque à musique.
Ce kiosque a disparu.

Sources

Kiosque à musique à Saulxures-sur-Moselotte (France)

Saulxures-sur-Moselotte kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Dans les Vosges, voici un kiosque octogonal classique situé avenue Victor Hugo.

Saulxures-sur-Moselotte kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Aucun renseignement disponible pour ce kiosque, à part une carte postale le représentant datée de 1934.

Saulxures-sur-Moselotte kiosque 04

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Merci à Sophie et Daniel pour les photos.

Kiosque à musique à Setúbal (Portugal) (2)

Dans la ville portuaire de Setúbal, voici un kiosque à musique plus ancien.
Il est situé Avenida Luísa Todi (anciennement Passeio da Praia).

Setubal (Av. Luisa Todi) kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Dans le journal « O Districto » du 24 juillet 1887, on annonçait: « Le kiosque à musique a été inauguré en célébration d’une date glorieuse, celle de l’entrée dans cette ville des troupes libératrices, commandées par le vaillant Duc de Terceira. La troupe de chasseurs y jouera les jeudis et dans le jardin de Bonfim le dimanche. »

 

Setubal (Av. Luisa Todi) kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails


 

Setubal (Av. Luisa Todi) kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Merci à Alain et Stéphane pour les photos.

Kiosque à musique à Schaerbeek (Bruxelles) (Belgique)

Dès la fin du XIXe siècle, on trouvait place Liedts à Schaerbeek de nombreux commerces, cafés et salles de réunions d’associations politiques et artistiques. Des petits concerts étaient organisés sur un kiosque démontable, les dimanches et jours de fête.

En 1912, les autorités communales décidèrent de faire construire, au centre de la place,
un kiosque permanent.

Schaerbeek (place) kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Les plans furent réalisés par l’architecte communal Adolphe Paillet. La structure métallique était de style Art nouveau et la coupole qui la surmontait faisait écho à celle de l’église Sainte-Marie, toute proche.

Schaerbeek plan_coupe_du_kiosque 1

© Schaerbeek

Le kiosque fut conçu pour accueillir des orchestres sur sa plateforme. Dans le soubassement, on aménagea aussi une salle d’attente pour les usagers des tramways, un local pour les conducteurs, un poste de police-secours, un espace de vente de journaux, des urinoirs pour hommes et des toilettes pour dames.

Schaerbeek plan_du_soubassement 1

© Schaerbeek

En 1925, le parc Josaphat se dota également d’un kiosque à musique. Les divertissements dominicaux se concentrèrent dès lors à cet endroit de Schaerbeek, et bientôt le kiosque de la place Liedts fut déserté par les orphéons. Seules les installations du soubassement gardèrent encore quelques temps leur utilité.

Schaerbeek (place) kiosque02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Après le déclenchement de la guerre, il fut décidé, en 1941, d’aménager un abri anti-aérien dans le sous-sol du kiosque. Le kiosque fut complètement détruit, probablement à la fin des années 1940 voire au début des années 1950.

https://www.schaerbeek.be/fr/archive-le-kiosque-disparu-de-la-place-liedts

Merci à Sylvain, habitant de Schaerbeek.