Archives mensuelles : juillet 2015

Kiosque à musique à Corbie (France)

Le kiosque, construit en 1900 par l’architecte Boudon et inauguré le 29 septembre 1901, avait été démoli en 1964 pour faire place à un parking.

Corbie kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Un nouveau kiosque a été inauguré le 11 mai 2013 parc de la mairie grâce à
l’opiniâtreté de l’Association Kiosque 2000 et son président René Ossart.

Corbie kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Corbie kiosque 07

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Laeken (Belgique)

Sur le territoire de Laeken (commune de Bruxelles) se trouve le plateau du Heysel, où se sont tenues les Expositions universelles de 1935 et 1958 et qui comprend le Stade Roi Baudouin, l’Atomium, le Parc des Expositions de Bruxelles et Bruparck.

Laeken Bruparck kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Bruparck est un complexe bruxellois de loisirs situé au nord de Bruxelles, à Laeken. Des concerts ont lieu à certaines occasions sur un kiosque à musique démontable.

Laeken Bruparck kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Châteaubriant (France)

Le kiosque à musique construit en 1908 est toujours en place sur l’Esplanade du château (anciennement Promenade des Terrasses).
C’est la veuve du serrurier Pierre Chapron qui emporta la commande.

Châteaubriant kiosque 05

Cliquer sur l’image pour voir les détails

« En 1907, le Maire de Châteaubriant, Jules Huard, proposa à son Conseil Municipal la construction d’un kiosque à musique. Le 4 Décembre 1907, le Conseil Municipal réuni en comité secret « afin de permettre plus de liberté à la discussion » décida de désigner le constructeur du dit kiosque. Tous les serruriers de Châteaubriant furent consultés pour éviter « la concurrence étrangère à la commune »..et deux modèles type furent déposés au secrétariat de la Mairie, chacun ayant été invité à en prendre connaissance et surtout à y apporter toutes les modifications nécessaires « dans l’intérêt des finances de la ville ». Economies, économies…

M. Kerbol, serrurier, présenta un dossier incomplet qui fut rejeté par le comité secret. Restaient en lice, M. Angot, dont le devis s’élèvait à 5 000 F, M. Menuet et Mme Veuve Chapron, pour respectivement 4 500 F et 4 600 F. Les prix étant quasiment identiques, et les prestations conformes, le Conseil décida de confier conjointement aux deux serruriers la construction du kiosque. Comme il fallait juridiquement un responsable du marché, le sort désigna Mme Veuve Chapron, charge à elle de s’arranger avec son confrère Menuet…« 

Lire l’historique du kiosque à musique

Voir d’autres photos ici

Kiosque à musique à Brest (France)

Un premier kiosque à musique avait été construit à Brest (Finistère) en 1890 par la maison J.Grassin, entreprise de constructions métalliques, serrurerie artistique et fonderie de fer de Saint-Sauveur-les-Arras (Pas-de-Calais) sur la Place du Champ de Bataille (renommée Place du Président Wilson en 1918).
Malheureusement, il fut détruit sous les bombardements en 1940-45.

Brest kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Des concerts étaient donnés régulièrement par la Musique des Équipages de la Flotte.

En 1952, un nouveau kiosque est construit en béton armé. Il est toujours en place.

Brest kiosque 09

Cliquer sur l’image pour voir les détails

D’autres photos ici

 

Kiosque à musique à Sainte-Adresse (ou Nice-Havrais) (France)

En 1906, le richissime homme d’affaires parisien, Georges Dufayel, achète quantité de terrains situés entre le bourg de Sainte-Adresse et le cap de la Hève, à côté du Havre.
Il a pour ambition d’y construire des hôtels de luxe, des villas particulières et des lieux de divertissement, devant constituer le cœur d’une nouvelle station balnéaire capable de concurrencer Deauville : le Nice-Havrais. L’Hôtellerie Normande, que l’on appelle parfois plus simplement l’Hôtellerie ou même l’Hostellerie est élevée à partir de 1913 sur les plans de l’architecte Auguste Rives, elle possède tout le confort moderne pour l’époque.

Sur l’esplanade devant l’Hôtel est installé un kiosque à musique.

Sainte-Adresse kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Pendant la Première Guerre mondiale, alors que la Belgique est presque entièrement occupée par les Allemands, Sainte-Adresse fut capitale administrative du royaume, cédée à bail au gouvernement belge pour la durée des hostilités du 13 octobre 1914 jusqu’à novembre 1918.

Pour plus de détails, lire ici

Sainte-Adresse kiosque 04

Cliquer sur l’image pour voir les détails

L’Hôtellerie a été bombardée en 1942 et le kiosque a disparu.