Archives par étiquette : Belgique

Kiosque à musique à Schaerbeek (Bruxelles) (Belgique)

Dès la fin du XIXe siècle, on trouvait place Liedts à Schaerbeek de nombreux commerces, cafés et salles de réunions d’associations politiques et artistiques. Des petits concerts étaient organisés sur un kiosque démontable, les dimanches et jours de fête.

En 1912, les autorités communales décidèrent de faire construire, au centre de la place,
un kiosque permanent.

Schaerbeek (place) kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Les plans furent réalisés par l’architecte communal Adolphe Paillet. La structure métallique était de style Art nouveau et la coupole qui la surmontait faisait écho à celle de l’église Sainte-Marie, toute proche.

Schaerbeek plan_coupe_du_kiosque 1

© Schaerbeek

Le kiosque fut conçu pour accueillir des orchestres sur sa plateforme. Dans le soubassement, on aménagea aussi une salle d’attente pour les usagers des tramways, un local pour les conducteurs, un poste de police-secours, un espace de vente de journaux, des urinoirs pour hommes et des toilettes pour dames.

Schaerbeek plan_du_soubassement 1

© Schaerbeek

En 1925, le parc Josaphat se dota également d’un kiosque à musique. Les divertissements dominicaux se concentrèrent dès lors à cet endroit de Schaerbeek, et bientôt le kiosque de la place Liedts fut déserté par les orphéons. Seules les installations du soubassement gardèrent encore quelques temps leur utilité.

Schaerbeek (place) kiosque02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Après le déclenchement de la guerre, il fut décidé, en 1941, d’aménager un abri anti-aérien dans le sous-sol du kiosque. Le kiosque fut complètement détruit, probablement à la fin des années 1940 voire au début des années 1950.

https://www.schaerbeek.be/fr/archive-le-kiosque-disparu-de-la-place-liedts

Merci à Sylvain, habitant de Schaerbeek.

Kiosque à musique à Braine-le-Comte (Belgique)

C’est le 17 mai 1879 que le Conseil communal de l’époque marqua son accord pour la construction d’un kiosque à musique sur la Grand-Place de Braine-le-Comte.

Braine-le-Comte kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

En 1880, un montant de 3.000 francs fut inscrit au budget pour la construction d’un kiosque fixe. Les plans et devis en seront dressés par l’architecte Edmond Legraive.

Braine-le-Comte kiosque 10

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le 24 septembre 1881, Prosper et François Gillis, mécaniciens à Braine-le-Comte,
sont déclarés adjudicataires.

Braine-le-Comte kiosque 06

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Braine-le-Comte kiosque 13

Cliquer sur l’image pour voir les détails

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le kiosque repose sur un socle de pierre bleue. Les rambardes, colonnes et décors sont
en fonte coulée et le toit en bois recouvert d’ardoises claires.

 

Braine-le-Comte kiosque 14

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le kiosque fut inauguré le 4 septembre 1883.

En 1996, le kiosque à musique a été rénové pour un montant de 4.018.747 Francs Belges.

Braine-le-Comte kiosque 15

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Ostende (Belgique)

Oostende (park) kiosque 04

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Un premier kiosque en bois avait été installé dans le parc Léopold en 1863.
Le 14 août 1876, un feu d’artifice tiré près du kiosque enflamma le toit de chaume du kiosque qui brûla entièrement.

Oostende (park) kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Un nouveau kiosque en fonte fut commandé à la Société Saint-Sauveur d’Arras (France) pour 6 500 francs belges. [Usine de Saint-Sauveur-les-Arras].

 

Oostende (park) kiosque 10

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Oostende (park) kiosque 08

Cliquer sur l’image pour voir les détails

 

 

Le dimanche 14 juin 1885, le nouveau kiosque fut inauguré par un concert de l’Harmonie Euterpe sous la direction de Ernest Pierkot.

Oostende (park) kiosque 11

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Saint-Sauveur Arras

Kiosque à musique à Koekelare (Belgique)

Koekelare kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

A Koekelare, en Flandre occidentale, on a construit un kiosque à musique rectangulaire
en béton et verre.

Koekelare kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Il fut inauguré le 17 juin 1988 avec la participation du compositeur et chanteur
flamand Will Tura.

Koekelare kiosque 05

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Diksmuide (Dixmude) Belgique

Dixmude possédait un kiosque à musique avant 1914 (disparu).
Celui-ci a été construit dans le parc de la ville dans les années 1930.

Diksmuide kiosque 01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Il a été construit en béton armé en imitation de branchages.

Diksmuide kiosque 03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

La marque du fabricant est inscrite dans le socle.

Diksmuide kiosque 04

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le kiosque est fort endommagé, le toit a disparu. Le service du Patrimoine flamand veut
le garder en l’état comme témoignage, ce qui ne semble pas faire l’unanimité.

Diksmuide kiosque 02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Sint-Lievens-Esse (Belgique)

A Sint-Lievens-Esse (commune de Herzele) en Flandre orientale, un kiosque à musique
octogonal a été construit en 1907.

sint-lievens-esse-kiosque-01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Une inscription sur le socle indique « Jubelfeest van de H. Livinus 1857-1907 ».

sint-lievens-esse-kiosque-02

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le kiosque a été construit pour le jubilé de Saint Liévin (patron de la paroisse) ou
Saint Livinus. Une fête en l’honneur de Saint Liévin a lieu tous les 50 ans depuis 1857.

sint-lievens-esse-kiosque-06

Cliquer sur l’image pour voir les détails

sint-lievens-esse-kiosque-03

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Kiosque à musique à Verviers (Belgique)

En 1854, un kiosque à musique octogonal est construit dans le Jardin de l’Harmonie.
Il est surmonté d’une toiture en bulbe soutenue par d’élégantes colonnes jumelées.

verviers-harmonie-kiosque-01

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le 7 février 1852 Léonard Mathonnet, administrateur de la musique, propose de faire ériger un kiosque dans les jardins de l’harmonie. C’est l’architecte Thirion qui est chargé des plans. Un édifice provisoire fut installé à l’occasion du Grand Festival qui eut lieu le 12 septembre 1852. La construction du kiosque définitif est confiée en août 1853 à l’entrepreneur Jacques Cornet de Jupille. Quant aux structures métalliques, elles seront réalisée par les fondeurs Lesoinne et Witmeur, de Jupille également.

verviers-harmonie-kiosque-15

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Après des tiraillements entre l’architecte et l’entrepreneur, c’est ’entrepreneur qui terminera les travaux. Finalement le kiosque qui a coûté 8 402,51 francs belges au Cercle verviétois est inauguré le 13 août 1854.

verviers-harmonie-kiosque-16

Cliquer sur l’image pour voir les détails

verviers-harmonie-kiosque-17

Cliquer sur l’image pour voir les détails

verviers-harmonie-kiosque-18

Cliquer sur l’image pour voir les détails

verviers-harmonie-kiosque-19

Cliquer sur l’image pour voir les détails

Le parc de Verviers et son kiosque sont classés comme monument et comme site.